Festivités du 14 juillet




Le 14 juillet commence généralement la veille, en soirée, par un repas « Moules-Frites », dont l ’odeur agréable attire beaucoup de monde. C'est toujours très convivial. Le repas est suivi d’un bal populaire pour bien finir la soirée.
L'après-midi, le 14 juillet réunit une foule de joyeux lurons où petits et grands assistent ou mieux participent aux nombreux jeux, plus originaux les uns que les autres.
Tous les joueurs ont eu bien du mérite, les gagnants sont récompensés avec des gadgets pour les enfants ou de « bonnes bouteilles de coteaux du vendomois… à consommer avec modération ».


Parmi les jeux les plus spectaculaires, le jeu du bacquet qui est un jeu pratiqué dans les villages depuis le moyen âge.
Il se joue avec un chariot de deux roues tiré par une personne. Le joueur, assis sur le chariot, doit enfiler la pointe d'une perche dans le trou d'une planche fixée sous un baquet d'eau, lui-même placé sur un portique de 2,5 mètres de haut. Si le jouer est maladroit, il se fait donc arroser, ce qui ajoute à l'attrait du jeu...

Les festivités sont également marquées par le "tir au canon" effectué sur les hauteurs du village.
Pourquoi le tir du canon ?
En 1789, une Garde Nationale assurait outre la sécurité, le service d’ordre et la lutte contre les incendies.
En 1871, après le désarmement de cette garde, les sapeurs restant pompiers, auraient-ils gardé indûment leur bruyant canon dont aujourd’hui le son heurte et enchante nos oreilles lors des manifestations nationales ?

Jusqu'à la fin du XXème siècle, un défilé aux lampions animait les rues du bourg au son de l'hymne joué par les musiciens du village, pour la plupart formés à l'harmonie municipale. Ces derniers étaient installés sur une remorque qui assurait la tête du joyeux cortège.




Réalisé à Mazangé - 2001-2013
Dernière mise à jour le 09/05/2013
Styled with Metro UI CSS